Courte histoire de la Manne Céleste

Le 14 juin 1834, Charles Hippolyte d’Orques de Brézillon, ancien général d’Empire, est foudroyé par une vision céleste sur la route reliant Mane à Dauphin.

Transporté chez lui, il fait jurer à son neveu avant de mourir (il n’a pas d’enfant) d’ouvrir dans le bourg de Mane une Auberge, ou tout au moins un estaminet, ou les gens pourront se restaurer à moindre frais.

Ce neveu, Daniel d’Orenkamp, se conforme aux dernières volontés de son oncle et crée en novembre 1834 une auberge qu’il baptise ‘’ A la manne céleste ’’ se référant ainsi à l’épisode tragique qui avait vu la mort de l’ancien général.

En 1848, forte de ses convictions républicaines, la famille d’Orenkamp décide de supprimer la particule de son nom et d’adopter le patronyme moins aristocratique de Doerenkamp.

La tradition familiale se poursuit jusqu’en 1972, année ou Michel Doerenkamp, dernier descendant du nom, prend en main les destinées du restaurant, secondé en cela par sa sœur Elianne-Roseline et décide de l’appeler ‘’ la manne céleste ’’.

Ils y poursuivent la volonté de leur arrière-arrière grand oncle

Jusqu’en 1998, date à laquelle Michel Doerenkamp

décide de se consacrer à des activités biologiques.

‘’La manne céleste’’ passe alors, sous la houlette de Mr Klein qui y apporte quelques aménagements culinaires. Ceci jusqu’en 2005, lorsque se tournant vers d’autres horizons il vend le restaurant à Christophe Retord. Ce dernier est bien décidé à perpétuer le vœu de l’ancien général en rendant à ’’la manne céleste’’ sa vocation d’origine ainsi que nous pouvons le lire en première page du premier menu datant du 21 novembre 1834. IL y est écrit que le restaurant aura :

une vocation chaleureuse, conviviale et de bonne cuisine’.

Laisser un commentaire